" /> Que faire en cas d'adultère ? - Statut Personnel - Les forums de JurisiteTunisie
Les forums de JurisiteTunisie
Aller à la page d'accueil du site

Que faire en cas d'adultère ?

Que faire en cas d'adultère ?
« le: 17 août 2005, 12:16:06 am 00:16 »
 >:(
Bonjour,

Je me suis mariée en Aout 2002 à Tunis à 1 ressortissant tunisien (je suis binationale franco-tunisienne). Jusqu'au jour de mon mariage, j'ai eu quelques doutes quant à la sincérité des sentiments de mon futur époux et je lui en ai fait part.
Je l'ai cru et nous nous sommes donc mariés à Tunis.
Mon mari m'a rejoint en France avant la fin de la même année et dès son arrivée, nos relations ont commencé à se dégrader, en plus du fait que je suis tombée enceinte dans ce laps de temps.
Nous nous sommes souvent disputés et il a quitté le domicile conjugal peu après la naissance de mon enfant.
Nous avons certes commis tous les deux un certain nombre d'erreurs et je n'ai plus voulu le voir ni lui parler pendant des mois.
Au cours de l'année 2004, j'ai essayé de renouer les liens, mais j'avais tout de même des doutes quant à de potentielles aventures extra-conjugales.
Il a toujours nié, mais il y a 3 mois, alors que je m'étais rendue à Tunis avec mon enfant, il s'y est rendu avec sa maîtresse juste (je le cite) "pour me faire chier".
Je veux bien reconnaitre mes torts et me dire que j'ai indirectement agi sur cette situation, mais, il est avec cette femme depuis plus d'un an, il a choisi de ne pas demander de nouvelles de sa fille depuis plus d'un mois,sans parler du fait qu'il n'en demandait que quand cela lui était profitable, et ne paie plus la pension alimentaire ( telle qu'elle a été fixée lors de l'audience de conciliation qui a eu lieu ( suite à une demande de divorce déposée par SON avocat )ici en France.
J'ai bien signifié que je ne souhaitais ni divorcer, même si nous sommes séparés, ni laisser mon enfant à un homme qui ne prend pas ses responsabilités au sérieux et encore moins la lui laisser les week-ends sans connaitre au préalable les conditions d'accueil proposées effectivement et les personnes qui viendraient à être en contact avec mon enfant.
Mon époux a été avisé de cela de vive voix et en présence du juge, lors de ladite audience de conciliation et cela est clairement notifié dans le "jugement".
Je sais aujourd'hui qu'il m'a finalement utilisé et je souhaite savoir s'il est possible de saisir la justice tunisienne autant que la justice française. Il a voulu m'utiliser dans le but d'obtenir des papiers français, et étant donné que nous n'avons pas vécu sous le même toit assez longtemps (pas de communauté de vie égale ou supérieure à 1 an), il cherche aujourd'hui à "utiliser" le fait qu'il soit "le père" d'un enfant français pour y prétendre, alors qu'il est au moment ou je rédige ces lignes, à Tunis avec sa maîtresse et n'a pas cherché à demander des nouvelles de son enfant depuis le 31 juin (date de renouvellement de son récépissé).
Que dois je faire ?
Un constat d'adultère en Tunisie a-t'il une quelconque valeur juridique même si une demande de divorce a été engagée (par celui qui est en faute!) en France ?
Si tel est le cas, quelle serait la valeur de ce type de constat en France ?
Comment prouver qu'il m'a utilisée et qu'il cherche à utiliser son propre enfant dans le seul et unique but de se voir délivrer des papiers français ?

Je vous remercie par avance pour les conseils que vous pourriez me donner.

LaCocuedeTunis