Revenir à la page d'accueil du site

Auteur Sujet: Une nouvelle Fatwa?  (Lu 6145 fois)

Description:

Jamel

  • Invité
Une nouvelle Fatwa?
« le: 16 avril 2002, 09:57:42 pm 21:57 »
Advertisement
'Ouvrir les yeux'
"La théologie musulmane (le droit musulman - NDRL) autorise le mariage d'un musulman avec une juive ou une chrétienne mais pas l'inverse. Car selon le même droit, l'islamité se transmet par le père. Le mariage d'une musulmane avec un non-musulman n'est pas reconnu. Cette femme restera célibataire aux yeux de la loi algérienne, marocaine et tunisienne. Elle s'expose à des risques de rejets familiaux. La pression sociale est telle que je préfère déconseiller ce type de mariage. Parce qu'ils peuvent conduire à de véritables drames. Et pourtant un quart des musulmanes nées en France sont liées à des non-musulmans. Si les imams n'ouvrent pas les yeux, nous seront décalés par rapport à la société. Je dis qu'un mariage mixte est une union comme les autres. L'important c'est la recherche des qualités de l'autre."
Soheib Bencheikh, grand mufti de Marseille:

Jamel

  • Invité
Chiffres
« Réponse #1 le: 16 avril 2002, 10:01:27 pm 22:01 »
Voici pour les chiffres:
Chiffres de l'INSEE cités par M. Muller in :"Couscous pommes frites (Le couple franco-maghrébin d'hier à aujourd'hui), Ramsay, Paris, 1987, 255 p., p. 142:
"Le phénomène ne cesse de progresser. Environ 3000 mariages franco-maghrébins en 1974. Ils sont 4500 en 1982, sans compter les unions libres, très nombreuses... Dans l'ensemble des mariages franco-maghrébins, les femmes du Maghreb comptent pour 22% en 1974 et 32% en 1982. Soit un mariage sur trois.
Ainsi, un tiers des mariages mixtes qui se concluent actuellement, est formé par une musulmane épousant un non-musulman.
« Modifié: 16 avril 2002, 10:07:05 pm 22:07 par Jamel »

dudum

  • Invité
Re: Une nouvelle Fatwa?
« Réponse #2 le: 17 avril 2002, 04:56:52 pm 16:56 »
bonjour,

et merci pour ces messages qui vont relancer le débat.

Il faut prendre ces chiffres avec beaucoup de précautions. Ce sont des chiffres de l'INSEE qui ne prennent en compte que la nationalité, pas la religion.

Explication

une Tunisienne qui épouse un franco-tunisien est comptée dans ces chiffres alors que ce n'est pas un mariage mixte au sens religieux.

Une franco-tunisienne qui épouse un francais non musulman est considéré comme un mariage franco-francais...

Mais le phénomène existe et s'accroit.
Trois cas dans le centre de recherche (2000 personnes) où je travaillais (cela en 6 ans).