Revenir à la page d'accueil du site

Auteur Sujet: question sur heritage  (Lu 3853 fois)

Description:

Hors ligne bennoura16

  • Nouveau membre
  • *
  • Messages: 4
  • Noter l'auteur +0/-0
    • Voir le profil
question sur heritage
« le: 10 décembre 2009, 06:52:52 pm 18:52 »
Advertisement
Je suis actuellement hors du pays, et je suis obligé de rentrer pour régler qlq problèmes
Mon père est décédé depuis 1 an ,il avait une voiture populaire d'une valeur de 10500 dt a 11500 dt ,mon grand frère avait a cet période sa voiture ,plus veille d'une valeur de 7000 dt ,il a profité de cette occasion pour vendre sa voiture et prendre possession de la voiture de mon père , pas avec l'accord de tout les membres de la famille ,aucun écrit ,rien a été signé et soit disons ,il a dit que sa voiture vaut 6000dt ,et il a ajouter 2000dt pour compenser pour la valeur de la voiture de mon père qui est plus récente ,ET a donne a mes sœurs leurs part.(selon al charia)    sauf moi car je vis a l'extérieur du pays,
Sincèrement je ne suis pas d'accord sur le prix, je pense qu'il y a eu  une escroquerie de 2500 a 3000 dt dans ses poches, le mieux que cette voiture elle EST TOUJOURS AU NOM DE MON PERE.

MA QUESTION JE VAIS RENTRER AU PAYS POUR UN MOIS PROCHAINEMENT, VU que je ne suis pas d'accord sur ce qui c'est passé, et je trouve que le prix déclarer n'est pas le bon, et que la voiture et toujours au nom de mon père (carte crise), est ce que j'ai le droit de l'utiliser durant mon séjours en Tunisie ? Même sans l'accord de mon frère, c'est quoi la bonne démarche.
MERCI MILLE FOIS pour répondre a cette question.

Hors ligne naceur

  • juste quelqu'un de bien !
  • Superviseur
  • Membre VIP
  • *****
  • Messages: 3 516
  • Noter l'auteur +3/-0
  • Sexe: Homme
    • Voir le profil
    • https://www.facebook.com/jurisiteconseil
Re : question sur heritage
« Réponse #1 le: 14 décembre 2009, 03:33:14 pm 15:33 »
Je suis actuellement hors du pays, et je suis obligé de rentrer pour régler qlq problèmes
Mon père est décédé depuis 1 an ,il avait une voiture populaire d'une valeur de 10500 dt a 11500 dt ,mon grand frère avait a cet période sa voiture ,plus veille d'une valeur de 7000 dt ,il a profité de cette occasion pour vendre sa voiture et prendre possession de la voiture de mon père , pas avec l'accord de tout les membres de la famille ,aucun écrit ,rien a été signé et soit disons ,il a dit que sa voiture vaut 6000dt ,et il a ajouter 2000dt pour compenser pour la valeur de la voiture de mon père qui est plus récente ,ET a donne a mes sœurs leurs part.(selon al charia)    sauf moi car je vis a l'extérieur du pays,
Sincèrement je ne suis pas d'accord sur le prix, je pense qu'il y a eu  une escroquerie de 2500 a 3000 dt dans ses poches, le mieux que cette voiture elle EST TOUJOURS AU NOM DE MON PERE.

MA QUESTION JE VAIS RENTRER AU PAYS POUR UN MOIS PROCHAINEMENT, VU que je ne suis pas d'accord sur ce qui c'est passé, et je trouve que le prix déclarer n'est pas le bon, et que la voiture et toujours au nom de mon père (carte crise), est ce que j'ai le droit de l'utiliser durant mon séjours en Tunisie ? Même sans l'accord de mon frère, c'est quoi la bonne démarche.
MERCI MILLE FOIS pour répondre a cette question.


C'est ton grand  frère !!!!!!!!!

Conseil : Essayes de trouver une solution à l'amiable avec ton grand  frère




« Modifié: 14 décembre 2009, 03:35:46 pm 15:35 par Invité »
رحم الله من قرأ إجابتي وأدلتي ثم أهداني عيوبي و أخطائي ... عبر الرسائل الخاصة طبعا

Hors ligne Adam

  • Member senior
  • ****
  • Messages: 55
  • Noter l'auteur +1/-0
  • Sexe: Homme
  • Il ne faut pas parler devant un ignorant de choses qu'il ne comprend pas. - Saint Mathieu
    • Voir le profil
Re : question sur heritage
« Réponse #2 le: 24 décembre 2009, 07:22:44 pm 19:22 »
Vous pouvez lui demander tout simplement de vous racheter votre part sur la base du prix réel de la voiture nonobstant ce qui a été payé à vos sœurs. Pour ce qui est de l'utilisation de la voiture tant qu'elle est toujours au nom de votre défunt père, personne n'a le droit de l'utiliser d'une manière exclusive et en interdire l'utilisation par un autre héritier au risque d'être poursuivi pénalement.