Revenir à la page d'accueil du site

Auteur Sujet: Jusqu'où peut-on aller pour me gâcher la vie  (Lu 3979 fois)

Description:

Hors ligne Dbz

  • Membre confirmé
  • ***
  • Messages: 34
  • Noter l'auteur +0/-0
  • Sexe: Femme
    • Voir le profil
Jusqu'où peut-on aller pour me gâcher la vie
« le: 13 juillet 2011, 02:47:14 pm 14:47 »
Advertisement
Bonjour,
Je reviens sur ma question et j'espère que quelqu'un pourrait me donner un avis la dessus.
Voilà les faits :
Je suis veuve, j'ai une fille de 1 an et 4 mois, depuis la mort de mon mari et mon retour chez moi avec ma fille, j'ai continué à rendre visite à ma belle famille toutes les semaines jusqu'au moment où ils ont provoqué une dispute concernant l'héritage et où son père m'a presque sorti de sa maison en criant qu'il ne veut plus me voir.
Quelques semaines après sa fille (soeur de mon mari) est venue chez moi en prétendant rendre visite à sa nièce et a essayé de la prendre par force en m'agressant moi et ma mère et en faisant très peur à ma fille qui a passé des nuits après à se réveiller la nuit en pleurant.
j'ai du appeler la police pour arrêter la mascarade et je lui ai fait signer un "elizem" au poste de police.
Elle m'a dit clairement devant les agents de police que je ne pourrais rien lui faire, que je n'ai aucun droit sur ma fille et que de toutes les façons elle me la prendra.
Je n'ai jamais empêché le grand père de ma fille de lui rendre visite, mais j'ai demandé à ce que ça se fasse chez moi, lui refuse catégoriquement de venir et demande à envoyer QUELQU'UN prendre ma fille pour la lui emmener. J'ai juste dit que je ne peux pas donner mon bébé à n'importe qui.
Ils m'ont surpris il y a 2 jours en intentant une action en justice réclamant le droit de visite, alors que je n'ai pas voulu intenter une action contre sa soeur qui m'a frappé a frappé ma mère et a voulu me prendre ma fille juste par respect aux liens familiaux.

La question que je pose est la suivante :

- Je suis sure qu'ils demandent un droit d'accompagnement, est ce qu'ils ont le droit de l'avoir? au risque de me prendre ma fille comme ils ont menacé?

- S'ils prouvent au juge qu'ils sont malades et incapables de bouger est-ce qu'il pourrait m'obliger à emmener ma fille leur rendre visite toutes les semaines chez eux? sachant que j'ai plus peur d'y aller qu'autre chose après les menaces de sa soeur qui ne peut plus venir chez moi pour m'agresser mais peut facilement le faire chez ses parents.

Merci de me répondre au plus vite svp, c pour le 20.

Je vous remercie.
Ne reste pas au ras du sol !
Ne t'élève pas trop haut !
C'est à mi-hauteur
Que le monde apparaît le plus beau.
Nietzsche, Le gai savoir

Hors ligne Abdou

  • Modérateur
  • Membre VIP
  • ****
  • Messages: 1 518
  • Noter l'auteur +0/-0
  • Sexe: Homme
  • Mes Respects
    • Voir le profil
    • Blog JurisiteTunisie
Re : Jusqu'où peut-on aller pour me gâcher la vie
« Réponse #1 le: 14 juillet 2011, 09:32:14 am 09:32 »
Personne ne peut t'enlever ta fille.
Même si les grands parents ont droit de visite, ce droit ne doit en aucun cas aller à l'encontre du l'intérêt de l'enfant.
Au vu de l'âge de la petite, la menace de sa tante et sa venue chez toi pour créer un problème, pourrait être un cas hostile menaçant l'équilibre de la petite.
je te conseil de ramener la petite à un psy ou de demander ça au juge pour prouver que la petite est angoissée et que son intérêt oblige qu'elle reste chez toi le moment qu'elle grandisse un peu plus pour pouvoir aller voir ses grands parents.
Tu dois faire part au juge de la visite musclée de la soeur; des menaces de son grand père à ton encontre.
Faut s'opposer à cette visite du moins pour le moment le temps que la petite se remet de ce choc.
Bats toi.
\\\"Quand on aime la justice, on est toujours un révolté...\\\"
Alfred Capus

Hors ligne Dbz

  • Membre confirmé
  • ***
  • Messages: 34
  • Noter l'auteur +0/-0
  • Sexe: Femme
    • Voir le profil
Re : Jusqu'où peut-on aller pour me gâcher la vie
« Réponse #2 le: 14 juillet 2011, 09:42:17 am 09:42 »
Bonjour et merci Pionnier.
Ne reste pas au ras du sol !
Ne t'élève pas trop haut !
C'est à mi-hauteur
Que le monde apparaît le plus beau.
Nietzsche, Le gai savoir