Revenir à la page d'accueil du site

Auteur Sujet: Retrait de plusieurs projets de lois par le gouvernement tunisien  (Lu 658 fois)

Description:

Hors ligne Jamal

  • Administrateur
  • Membre VIP
  • *****
  • Messages: 323
  • Noter l'auteur +1/-0
  • Sexe: Homme
  • L'expérience, c'est le nom que chacun de nous donne à ses erreurs passées. Oscar Wide
    • Voir le profil
Retrait de plusieurs projets de lois par le gouvernement tunisien
« le: 06 juin 2020, 09:03:34 am 09:03 »
Advertisement
La présidence du gouvernement demande à l’ARP de reporter l’examen de certains projets de loi et d’en retirer d’autres.
S'agissant en particulier du projet de loi relatif à la Haute Autorité Indépendante de la Communication, un parti de la coalition parlementaire  déposé un projet la concernant. Son examen avait été considéré inconstitutionnel dans la mesure où il concurrençait le projet du gouvernement et qu'il ne pouvait être examiné en priorité par rapport à ce dernier. L'initiative du gouvernement viserait-elle à lever le blocage constitutionnel?  Toujours est-il que la députée franco-tunisienne, membre du parti islamiste Ennahdha de la coalition parlementaire, ne semble pas apprécier l'initiative du gouvernement:
« Modifié: 06 juin 2020, 09:41:27 am 09:41 par Jamal »

Hors ligne Jamal

  • Administrateur
  • Membre VIP
  • *****
  • Messages: 323
  • Noter l'auteur +1/-0
  • Sexe: Homme
  • L'expérience, c'est le nom que chacun de nous donne à ses erreurs passées. Oscar Wide
    • Voir le profil
Re : Retrait de plusieurs projets de lois par le gouvernement tunisien
« Réponse #1 le: 06 juin 2020, 09:23:59 am 09:23 »
Liste des projets retirés

Hors ligne Jamal

  • Administrateur
  • Membre VIP
  • *****
  • Messages: 323
  • Noter l'auteur +1/-0
  • Sexe: Homme
  • L'expérience, c'est le nom que chacun de nous donne à ses erreurs passées. Oscar Wide
    • Voir le profil
Re : Retrait de plusieurs projets de lois par le gouvernement tunisien
« Réponse #2 le: 06 juin 2020, 09:26:31 am 09:26 »
Liste des projets de loi dont le report de l'examen par l'ARP a été sollicité par le gouvernement