Revenir à la page d'accueil du site

Auteur Sujet: PORTER PLAINTE OU PAS ?  (Lu 2324 fois)

30 août 2013, 03:25:07 pm 15:25
Lu 2324 fois

Bakhour

  • **
  • Information Hors ligne
  • Membre junior
  • Messages: 11
  • Noter l'auteur +0/-0
    • Voir le profil
Advertisement
Essalamou aleykoum

Je me retrouve dans une situation difficile, j'aimerai avoir vos avis et conseils.

Une personne que mon ami et moi connaissons a ouvert une supérette en mars 2013.
Elle nous a proposé d'investir 60 000 DINARS afin de toucher un pourcentage tous les mois.
Après réflexion nous avons accepté, nous lui avons donc remis la somme en espèce. Il nous a promis que nous ferions un papier chez le notaire mais cela n'a jamais été fait.
Nous avons touché notre premier mensualité comme convenu. Lors de la remise de cette première mensualité il me fait part qu'il souhaite vendre la supérette. Chose qui nous a étonné car avant que nous lui remettions les 60 000 DINARS il n'était pas du tout question qu'il revende la supérette dans un avenir proche. Il a prétexté qu'il était malade et qu'il devait s'occuper de son père et que par conséquent il n'avait plus le temps ni la force de s'en occuper.

Il nous proposa de nous la vendre pour une somme de 143 000 DINARS après réflexion nous avons accepté. Et lui avons donné un accord verbal. De retour en France et après de plus mûres réflexions j'ai changé d'avis et lui en ai fait part par téléphone. Il m'a dit que j'avais donné mon accord verbal et que par conséquent je ne pouvais plus faire marche arrière. Pour lui les 60 000 DINARS d'investissement était devenu un acompte. Mon ami avec qui j'avais investi cette somme était toujours d'accord pour prendre la supérette cette fois ci tout seul. Le propriétaire m'a donc dis de voir avec lui pour que je récupère mes 30 000 dinars. J'ai senti que mon ami prenait la supérette car il n'avait plus le choix en effet je lui avais fait part de mes doutes concernant le pourquoi il souhaitait vendre la supérette mais devant le comportement du propriétaire de la supérette ne voulant plus faire marcher arrière il s'est résigné à ma prendre.

Mon ami lui a donc rajouté 23 000 € en France qu'il a donné à un membre de sa famille et 10 000 dinars en Tunisie. Donc le propriétaire de la supérette a actuellement en sa possession 70 000 DINARS (dont 30 000 à moi) et 23 000 €.

D'après les dires du propriétaire de la supérette, la boutique tourne pour mon ami depuis le 1 er juin. Il attend le complément pour atteindre les 143 00 DINARS afin de faire la passation. Mon ami est en France pour son boulot il n'a aucune nouvelles (si ce n'est quelques SMS) ni comptes de la supérette depuis le 1 er juin. Le propriétaire l'ignore complètement (mon ami a passé des centaines d'appels il ne decroche jamais) et ne lui donne aucun chiffre depuis cette date.
La supérette est actuellement fermé sous prétexte que la c'est " une période morte et que même des grossistes ferment ". Ce sont ses dires qu'il a bien voulu envoyé à mon ami lorsqu'il daigne bien répondre à un texto.

J'ai épargné quelques détails mais la situation dans son ensemble est tel quelle.

Qui devons nous saisir pour forcer le propriétaire à donner les de juin juillet et août ?
Est il possible que mon pote se rétracte de cet achat bizarre ?
Devrions nous porter plainte au pénal contre lui ?

Si mon récit n'est pas clair je peux l'éclaircir plus si vous avez des questions.

Merci d'avance pour vos réponses, conseils et aides.

Ps : voilà les CA qu'il donna à mon ami pour le mois d'avril : 42 529,411 DINARS et pour le mois de mai : 53 935,905 DINARS depuis il ne lui a plus donné aucun chiffre.

  





There are no comments for this topic. Do you want to be the first?