Les forums de JurisiteTunisie

JurisiteTunisie, portail juridique
×

La loi des finances pour l'année 2018 - partie réglementaire - est en ligne sur JurisiteTunisie en deux versions : en texte intégral et en fac-similé du Jort.

Vous pouvez parcourir les articles ou télécharger le fac-similé du JoRt.
 La mise à jour des textes que la nouvelle loi des finances modifie, complète ou abroge est en cours et sera effectuée simultanément avec l'actualisation des autres textes.


Que faire en cas de suspicion de maladie psychologique grave chez un conjoint?(Lu 4432 fois)
Advertisement
bonjour ,je vie un cauchemar conjugal depuis 6 ans dont je ne comprenais pas les dessous.
notre unique enfant(6 ans )risque d'en soufrire gravement,pratiquement nous avons chaque année une affaire de divorce et ma partenaire prend ma fille en otage et fait tout pour couper le chemin à toute continuité entre ma fille et moi (éloignement géographique,conspiration avec les maitresses d'écoles par faux témoignages),elle évite toute confrontation avec moi ni devant juge,ni affaire sociale,ni délégué d'enfance,ni psy.
A l'occasion des séances de conciliation ,
1/j'ai toujours manifesté mon attachement à la cohésion familiale :il n'étais pas question que ma fille subisse les impacts de divorce,non plu avec une mère et une belle -mère qui ont des comportements des plus dangereux sur le developpement de ma fille(exercice manifeste d'aliénation parentale à mon égard,et prise de l'enfant comme un nerf de guerre!)
2/J'ai du demander une expertise psychologique sur tout les membres de la famille(parents,enfant) qui me fut toujours refusée.

Que pouvez vous me conseiller pour que ma fille ne paye pas cher le comportement de sa mère.En ce qui me concerne mes dégâts sont énormes à chaque année suite à cet harcèlement répété..
merci de me répondre.



Svp,une réponse,notre droit est muet sur cette question?



Svp,une réponse,notre droit est muet sur cette question?

Une réponse, imménante, vous sera fournie par Pionnier

Slts/Naceur





merci pour l'interet, j'espère trouver quelles pistes emprunter car j'en ai trouvé aucune.et les propositions contournées que m'ont proposés certains avocat ,non merci.il n'est pas question de dénigrer le partenaire mais faire éclater la dure réalité!



C'est difficile à se prononcer sur ce sujet avec certitude.
Ce cas n'est pas isolé. malheureusement, Des épouses ou des époux mettent la vengeance ou le règlement de compte avec le partenaire au top de leurs intérêts et au détriment des enfants.
Souvent, l'attachement du père à son enfant (surtout, s'ils s'agit d'une fille) est la cause de sa grande souffrance. Sachant qu'il n'aura pas grande chance d'avoir sa garde une fois divorcé, il préfère supporter l'enfer de la vie conjugale pour être avec sa fille.
L'examen psychiatrique n'est possible que si des faits ou des éléments (prouvés par des témoins ou constatés par des médecins) peuvent supposer que l'état mentale de la personne pourrait mettre en danger des autres personnes vivant avec elle ou non.
Des pères ont essayé de ramener leurs enfants (discrètement) à des psychiatres pour avoir la preuve que l'état mental l'enfant subit des dégradations. hélas, c'est l'enfant qui s'en est sortit souffrant.
Je ne peux pas (et je me refuse de) donner un ou plusieurs moyens pour tenter d'avoir la garde de l'enfant pour la simple raison que ces moyens seront d'une extrême violence (mentale) pour l'enfant qu'il en gardera des séquelles toute sa vie et finira par en vouloir à l'auteur et responsable (ses parents).
Sauver cet enfant?: un seul moyen===> se sacrifier pour lui / elle; supporter cet enfer et patienter; lui inculquer le savoir vivre; une bonne éducation; une bonne moralité; veiller à ce qu'il / elle réussisse ses études.
Et c'est ce dernier choix que je vous conseille.
\\\"Quand on aime la justice, on est toujours un révolté...\\\"
Alfred Capus



merci pour votre réponse,mais c'est plus facile à dire qu'à faire....
Ce qui est malheureux ,c'est que l'objet de la menace reste ma fille,et que meme le juge de famille n'a jamais assuré une écoute ou une confrontation de mon enfant avec les parents (avec tact et professionnalisme ,dans l'interet de ma fille,si notre juridiction prétends réellement défendre l'interet supérieure de l'enfant).

D'ailleurs je me demande toujours à quoi aurait servi,la 3ème conférence de tunis (15 juin 2009)comme projet d'appui à la modernisation du système judiciaire,sous le sujet "le mineur sujet de droit".

l'intervention de Mr MALLORY VOLKER(juge présidial au tribunal d'instance de Sarbrucken/allemagne) concernant l'audition de l'enfant victime ,mérite tout l'interet de nos juges dans la prise en charge des affaires d'enfants menacés par l'abus emotionnel qui est classé au meme ordre de dangerosité sur l'enfant qu'un abus sexuel!
Mon sujet reste comment défendre les interets de ma fille ....mettre en application les meilleures procédures par les juges me dépasse!



désolé de vous avoir dérangé par mes questions...ça ne sert à rien....plus à rien....car tout autour il n y a rien...mais au croisement des chemins on peut toujours faire un choix...ignorer ceux qui nous ignorent...c'est simple mais j'avais pas vu...j'oublie ma fille pour toujours!

je refais ma vie mais loin d'ici ..très très loin d'ici...l'amnésie...en fait c'est une belle maladie...elle nous délivre de toute injustice...qu'avais-je dejà dit? désolé je ne m'en rapelle pas!



Courage esperanto. Je suis dans un cas similaire au tien mais sans enfant heureusement. J'en deviens malade j'imagine l'enfer avec un enfant innocent. Je ne peux t'aider autrement que te souhaiter bon courage. Je te rejoins quand tu dis ce n'est pas facile de patienter. Nous sommes des etres humains avec nos limites. Libère toi de cet enfer et refait ta vie. Tu n'es pas responsable de ce que arrive a ta fille. Viendra un jour ou elle comprendra.