Pour la REPUBLIQUE

Demain sera le 25 juillet. Il est noté sur le calendrier: Fête nationale de la Tunisie. On est encore loin du 14 juillet coté fête et engouement même si on en est proche question temps…

Mais si on fait jouer les paramètres histoire et civilisation, on aurait évoqué ça avec fierté et dignité rendant notre 25 un point de référence …pour les autres.

Juste pour cette date, on doit un minimum de rappel:

Article premier:

La Tunisie est un Etat libre, indépendant et souverain ; sa religion est l’Islam, sa langue l’arabe et son régime la République.

Article 3

La souveraineté appartient au peuple Tunisien qui l’exerce conformément à la constitution.

Article 5 La République Tunisienne garantit les libertés fondamentales et les droits de l’Homme dans leur acception universelle, globale, complémentaire et interdépendante.

La République Tunisienne a pour fondements les principes de l’Etat de droit et du pluralisme et œuvre pour la dignité de l’Homme et le développement de sa personnalité.

L’Etat et la société œuvrent à ancrer les valeurs de solidarité, d’entraide et de tolérance entre les individus, les groupes et les générations.

La République Tunisienne garantit l’inviolabilité de la personne humaine et la liberté de conscience, et protège le libre exercice des cultes, sous réserve qu’il ne trouble pas l’ordre public.

Article 6

Tous les citoyens ont les mêmes droits et les mêmes devoirs. lis sont égaux devant la loi.

Article 7

Les citoyens exercent la plénitude de leurs droits dans les formes et conditions prévues par la loi. L’exercice de ces droits ne peut être limité que par une loi prise pour la protection des droits d’autrui, le respect de l’ordre public, la défense nationale, le développement de l’économie et le progrès social.

Article 8

Les libertés d’opinion, d’expression, de presse, de publication, de réunion et d’association sont garanties et exercées dans les conditions définies par la loi.

Le droit syndical est garanti.

Article 9

L’inviolabilité du domicile, le secret de la correspondance et la protection des données personnelles sont garantis, sauf dans les cas exceptionnels prévus par la loi.

Article 10

Tout citoyen a le droit de circuler librement à l’intérieur du territoire, d’en sortir et de fixer son domicile dans les limites prévues par la loi.

Article 11

Aucun citoyen ne peut être banni du territoire national ni empêché d’y retourner.

Article 16

Le paiement de l’impôt et la contribution aux charges publiques, sur la base de l’équité, constituent un devoir pour chaque personne.

Article 17

Il est interdit d’extrader les réfugiés politiques.

 

NB: Ce sont des extraits des articles tirés de la Constitution Tunisienne au cas où certains auraient pensé autrement.

Ce contenu a été publié dans à lire en diagonal, Droit Constitutionnel, En Marge du droit, avec comme mot(s)-clé(s) , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *